Lilypie Fourth Birthday tickers

Lilypie Fourth Birthday tickers

dimanche 5 août 2007

La poussière retombe...

Voilà, le sommeil est revenu, la vie reprend son cours et les émotions se font moins difficiles à vivre, bébé peut donc recommencer à bouger tranquillement, bien en sécurité dans mon ventre.
.
Revenons sur les évènements qui m'ont troublé la dernière semaine...
.
Jeudi, fin d'après-midi, je suis chez ma mère et elle reçoit un coup de fil de mon père ( sans doute le 1er depuis leur divorce il y a plus de 15 ans) à mesure que les minutes passent, je vois le visage de ma mère s'aggraver de plus en plus, quelque chose ne va pas. À peine a-t-elle raccroché qu'elle fond en larme en annonçant que mon frère a eu un accident de moto et qu'il est à l'hôpital aux soins intensifs. Il n'en faut pas plus pour que je m'effondre à mon tour, ne sachant que penser, mais envisageant le pire. Après 10 minutesà pleurer et à ne rien comrpendre, on part ma mère et moi pour aller voir dans quel état se trove mon frère et aller chercher des explications sur ce qui s'est passé. Arrive à l'hôpital, étage des soins intensifs, mon père nous attend pour nous expliquer que mon frère s'est fait soupé par une voiture et qu'en mettant les freins, il a passé par-dessus la moto, atterrissant sur la mâchoire inférieure, malgré son casque. C'est donc la mâchoire qui a absorbé le choc en entier de l'accident. Le reste des membres sont en bon état. L'accident est arrivé mercredi soir, il a été opéré pour reconstruire sa mâchoire dans la nuit de mercredi à jeudi. Selon le chirurgien, c'est la pire fracture de la mâchoire qu'il ait eu à opérer en 11 ans de carrière, 8 morceaux du côté gauche, 4 du côté droit, pour les dents, c'est secondaire, la plupart sont fendues, brisées ou tombées, mon frère aura droit à de multiples implants, couronnes et autres opérations pour reconstruire sa dentition...
.
Ma mère et moi, allons voir mon frère qui est conscients, mais un peu ralenti par l'effet de la morphine et de la fatigue. Il est branché et intubé de partout... Un tube pour aspirer le sang dans sa bouche, 2 tubes pour la respiration, branchés dans le nez, la moprhine, le soluté, les machines pour le poul, la tension, l'oxygène dans le sang. Il a le visage entouré de bandage et de compresses congelés pour éviter le surplus d'enflure et la douleur (du moins c'est ce que j'ai compris). Il a été ouvert à grandeur sous le menton lors de l'opération et il est donc broché de partout... Le voir est une souffrance incroyable... Il ne peut parler, il doit écrire tout ce qu'il veut faire savoir que ce soit pour nous ou pour les infirmières qui s'occupent de lui.
.
Quitter l'hôpital vers 23h pour le laisser dormir m'a laissé un épouvantable sentiment d'abandon, comme si je le laissait seul avec sa douleur, mais à ce moment, j'ai le système vidé, j'ai des douleurs au ventre, j'ai trop pleuré, je n'ai rien avalé et tout ça ensemble, pour ma grossesse, ce n'est pas trop bon...
.
Le week-end fût un enchainement de visites à l'hôpital, de nuits sans sommeils, de repas sans rien avaler, de maux de coeur et de pleurs. Chaque départ de l'hôpital me fait sentir coupable, même égoïste. Samedi, ou dimanche (je ne sais plus trop, j'ai perdu le fil des jours), mon frère a été débranché de plusieurs fils et on lui a demandé d'essayer de boire un peu d'eau à la seringue pour réapprendre à avaler graduellement. Cette même journée, il est transféré des soins intensifs à un autre étage de l'hôpital. Il doit commencer à prendre des aliments liquides et se lever un peu pour reprendre des forces. Ma mère, mon père et moi nous organisons ensembles pour ne jamais laisser mon frère seul dans sa chambre, on craint qu'il ne s'étouffe en essayant d'avaler des aliments liquides. Il passe quelques jours sur cet étage de l'hôpital jusqu'à ce qu'on lui signe son autorisation pour sortir de l'hôpital.
.
Finalement, m'a mère l'a prise chez lui pour quelques jours, le temps qu'il reprenne des forces. Il devra être suivi régulièrement par son chirurgien et d'ici 2 mois, le temps qu'il soit débroché, par son dentiste, qui verra à ce moment-là dans quel état sont ses dents...
.
Maintenant que la situation s'est tassé, on peut tout d emême s'avouer chanceux que ce ne soit que la mâchoire qui ait encaissé le coup, et qu'en plus que cet accident soit arrivé ici, chez nous. Mon frère devait partir pour Toronto cette semaine (il est avec la tournée Kooza) en moto, et ensuite descendre en Californie, aussi en moto...
.
Pour ce qui est de mon demi-frère, ils ont opéré la tumeur la plus importante et doivent faire des tests, on ne sait donc pas pour l'instant ce qui va arriver, si c'est bénin ou malin, s'il s'en sortira ou pas...
.
Pour ma part, je récupère la fatigue que tout cela m'a occasionné car je sais que physiquement, cela m'a demandé beaucoup et émotivement aussi. Bébé à recommencé à bouger, pour mon plus grand soulagement, et celui de mon copain, qui trouvait que je ne me ménageait pas...
.

2 commentaires:

Dr Maman a dit...

Enfin des nouvelles.. c'est difficile de lire tout ce qui s'est passé et se passera pour ton frère.. en espérant que ça s'améliora de jours en jours. Courage!

Aline a dit...

L'histoire de ton frère me boulverse. C'est tout un choc a prendre. Mais ta famille et toi semble s'être serrer les coudes pour lui venir en aide. C'est beau!

J'espère que tout rentrera dans l'ordre, pour ton frère, ton demi-frère. Et que ta grossesse se poursuive sans embuches.

Je suis avec vous en pensées.